La formation d’auxiliaire de puériculture en alternance

Fabrice

formation auxiliaire puericulture alternance

En France, près de 30% des jeunes de 16 à 25 ans choisissent la voie de l’alternance pour se former à un métier. Parmi eux, un nombre croissant se tourne vers le secteur de la petite enfance, attirés par la promesse d’un emploi stable et gratifiant. L’auxiliaire de puériculture, figure emblématique de ce domaine, voit ainsi sa formation en alternance gagner en popularité. Entre théorie et pratique, école et terrain, ce parcours offre une immersion complète dans le quotidien de ces professionnels dévoués à l’épanouissement des tout-petits. Mais quels sont les enjeux de cette formation ? Quels avantages offre-t-elle aux étudiants ? Et comment se déroule concrètement cette alternance ? Retour sur une formation qui fait rimer passion et profession.

Quelles sont les modalités de la formation d’auxiliaire de puériculture en alternance ?

La formation d’auxiliaire de puériculture en alternance offre deux possibilités : L’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Le contrat d’apprentissage mène à un diplôme d’Etat, tandis que le contrat de professionnalisation atteste d’une qualification reconnue. Les deux types de formation permettent d’accéder au DEAP. L’apprentissage s’adresse aux jeunes filles de 15 à 25 ans qui ont terminé le premier cycle de l’enseignement secondaire. Il faut s’inscrire au CFA avant de passer le concours dans l’un des IFAP agréés par le CFA, généralement entre décembre et février pour une rentrée en septembre.

Pendant la formation, l’apprentie reçoit un salaire basé sur le SMIC, qui varie en fonction de son âge et de son ancienneté dans le contrat. Les pourcentages du SMIC varient selon l’âge de l’apprentie :

Âge
1ère année
2ème année
Jusqu’à 17 ans
25% du SMIC
37% du SMIC
De 18 à 20 ans
41% du SMIC
49% du SMIC
De 21 à 25 ans
53% du SMIC
61% du SMIC

Quelles sont les opportunités offertes par la formation d’auxiliaire de puériculture en alternance ?

La formation d’auxiliaire de puériculture en alternance est une opportunité intéressante pour ceux qui souhaitent se spécialiser dans le domaine de la petite enfance. Selon les informations fournies par Pôle emploi, cette formation se déroule en centre pendant 231 heures. La prochaine session débutera le 22/03/2024.

Il est également possible de suivre une formation en centre pour obtenir le titre professionnel d’assistant de vie aux familles. Cette formation dure 805 heures et la prochaine session commencera le 26/02/2024. Une autre session est prévue à partir du 27/05/2024.

Ces formations offrent une occasion unique d’acquérir des compétences pratiques et théoriques dans le domaine de l’accompagnement des familles. Alors, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de Pôle emploi pour plus d’informations Sur ces formations enrichissantes.

Croix-Rouge Compétence : des formations dans toute la France

Le 27 janvier 2024, les sites de formation Croix-Rouge Compétence vous ouvrent leurs portes. Venez à la rencontre de leurs équipes enseignantes et de leurs apprenants pour découvrir la formation d’auxiliaire de puériculture en alternance.

Devenir Auxiliaire de puériculture – AP, c’est accompagner les enfants de la naissance à 18 ans dans leur développement. 

Quel est le rôle de l’auxiliaire de puériculture ? Eh bien, il les aide à grandir en veillant à leur hygiène et leur confort, en proposant des activités d’éveil pour développer leur autonomie, en proposant des activités pour les éveiller et/ou les distraire, et en prodiguant des soins pour assurer leur bien-être.

La formation d’auxiliaire de puériculture – DEAP dure 1540 heures et est dispensée dans plusieurs villes telles que

Aix-en-Provence, Arras, Bourges, Brest, Brive-la-Gaillarde, Bègles, Bordeaux, Calais, Chambray-lès-Tours, Châlons-en-Champagne, Grabels, Grenoble, Laval, Le Mans, Limoges, Lunéville, Marseille, Quetigny, Reims, Rennes, Troyes, Alençon, La Couronne, Mantes-la-Jolie, Romainville, Tourcoing et Lyon.

Il est possible de suivre une préparation à la sélection pour devenir aide-soignant ou auxiliaire de puériculture, d’une durée de 54 heures à Lyon. Il existe également une préparation à la sélection pour devenir auxiliaire de puériculture, d’une durée de 270 heures, à Aix-en-Provence et Marseille. Il est possible de suivre une formation d’actualisation des compétences d’auxiliaire de puériculture, d’une durée de 21 heures, en présentiel.

Recherche apprentissage

Les avantages de la formation d’auxiliaire de puériculture en alternance

La formation d’auxiliaire de puériculture en alternance présente de nombreux avantages pour les étudiants. Elle offre une immersion totale dans le monde professionnel. L’alternance permet de combiner théorie et pratique, en passant une partie du temps en formation et une autre en entreprise. Cela permet d’acquérir une expérience professionnelle significative tout en poursuivant ses études.

Elle est souvent financée par l’entreprise Qui accueille l’étudiant, ce qui permet de suivre une formation sans avoir à supporter le coût financier. L’alternance offre une possibilité d’embauche à l’issue de la formation. L’entreprise qui a formé l’étudiant a tout intérêt à le garder dans ses effectifs, car il connaît déjà le fonctionnement de l’entreprise et a pu développer ses compétences sur le terrain.

La formation d’auxiliaire de puériculture en alternance permet d’acquérir des compétences spécifiques Dans le domaine de la petite enfance. Elle prépare à des métiers centrés sur l’accompagnement et le soin des enfants, que ce soit en crèche, en maternité ou à domicile. Cette formation est donc idéale pour ceux qui souhaitent travailler au contact des enfants et contribuer à leur épanouissement.

Déroulement de la formation d’auxiliaire de puériculture en alternance

Lucie de Marseille : « je ne m’attendais pas à passer des tests psychotechniques »

Mon nom est Lucie, j’ai 19 ans et je vis à Marseille. L’année dernière, j’ai réussi le concours d’Auxiliaire de puériculture Après avoir suivi une préparation spécifique pendant 6 mois à raison de 2 jours par semaine. Avant cela, j’avais obtenu un BEP Carrières Sanitaires et Sociales ainsi qu’un CAP Petite Enfance.

Le concours en lui-même a été un défi. Non seulement j’ai dû passer des tests psychotechniques, ajoutés récemment au processus, mais j’ai également dû répondre à des questions d’ordre éthique lors de l’oral, comme par exemple : « faut-il forcer un enfant à finir son assiette ? ».

Malheureusement, j’ai dû interrompre ma formation en raison d’une accumulation de stress et de fatigue. Les stages, bien que nécessaires pour valider ma formation, ont été particulièrement éprouvants. Il me reste un mois de stage à valider en juin. Malgré ces difficultés, je reste déterminée à poursuivre ma carrière dans ce domaine et je suis toujours à la recherche d’échanges avec d’autres personnes intéressées par le métier d’auxiliaire de puériculture.

Fabrice

Fabrice DURAND

J'ai crée FranceApprentissage pour accompagner les apprentis et les employeurs dans leur choix d'alternance. Je suis également fondateur du site top-metiers.fr un média spécialisé dans l'orientation scolaire et professionnelle.

Laisser un commentaire