Blog Franceapprentissage

Là où il y a une volonté, il y a chemin

Propositions

Pourquoi la nouvelle aide en faveur des TPE qui embauchent des apprentis pourrait-elle n'être qu'un attrappe-nigaud?

Rédigé par Jean-Marie DUSSEIGNEUR - 04 juin 2015 -

Les très petites entreprises (TPE) qui accueillent un apprenti de moins de 18 ans à compter du 1er juillet 2015 seront exonérées de salaires et de cotisations sociales pour ces emplois, lors de la première année seulement.

Lire la suite de Pourquoi la nouvelle aide en faveur des TPE qui embauchent des apprentis pourrait-elle n'être qu'un attrappe-nigaud?

La saga de l’apprentissage 2014 : pathétique et affligeante.

Rédigé par Jean-Marie DUSSEIGNEUR - 02 novembre 2014 -

Suite à une demande d’audience au premier ministre pour présenter des actions favorisant le développement de l’apprentissage, j’ai été reçu fin septembre par trois de ses conseillers.

L’idée de subventionner une plate-forme numérique, nationale gratuite spécifiquement dédiée à l’apprentissage, indépendante des partis politiques et des branches professionnelles n’a trouvé aucun écho, car ne cadrant pas avec la politique gouvernementale. L'investissement dans l'embauche des développeurs de l'apprentissage (leur écosystème) serait-il plus performant et moins onéreux que la technologie numérique que l'association promeut (nouvel écosystème à construire) pour développer et promouvoir l'apprentissage au sein des entreprises et des jeunes ?

Le financement du lancement de l'expérimentation d’un GEIFA® (Groupement d’Employeurs pour l’Insertion par la Formation en Apprentissage) a reçu également une fin de non recevoir, alors même que le projet intéresse des maîtres d’œuvre.

Est-ce la peur que le système dont la classe politique et eux-même profitent, ne s’effondre avec des idées novatrices ?

Les emplois d’avenirs sortis du chapeau des magiciens du parti socialiste est l’archétype de ce qu’il ne faut pas faire. Il l’impose quoiqu’il en coûte à la collectivité sans expérimentation. L’échec est évidemment patent.

Je reste quant à moi convaincu :

• qu’une plate-forme nationale spécifiquement dédiée à l’apprentissage, fédératrice, mutualisante, et indépendante serait une avancée majeure,

• que l'expérimentation d'un GEIFA® pourrait être une solution pour enrayer la chute spectaculaire de signatures de contrats en redonnant confiance aux différents acteurs grâce à un large mouvement indépendant des partis politiques et terriblement proches des préoccupations des entreprises. 

L’entrepreneur doit être libéré du carcan des normes, des contraintes du droit du travail et de l’oppression administrative et fiscale en lui donnant davantage de liberté sur l’embauche ou le licenciement d’un jeune. Le GEIFA répond parfaitement à cet enjeu en sécurisant l’entreprise pour lui redonner de la flexibilité et la confiance qu’elle a perdue.

France apprentissage continuera sans relâche à promouvoir ses solutions et expérimentations qui vont dans le sens de l'intérêt général de nos entreprises, nos apprentis et nos centres de formation.


Là où il y a une volonté, il y a un chemin.

Lire la suite de La saga de l’apprentissage 2014 : pathétique et affligeante.

Statut apprenti-stagiaire ? Lettre ouverte à nos députés et sénateurs

Rédigé par Jean-Marie DUSSEIGNEUR - 06 novembre 2012 -


Madame la Députée et Madame la Sénatrice,
Monsieur le Député et Monsieur le Sénateur,

la loi Cherpion a instauré le statut de stagiaire pour nos apprentis qui n’ayant pas trouvé d’employeur, leur permet d’entamer ou poursuivre leur formation théorique en CFA, tout en continuant à chercher un employeur. 

-Article 20 de la loi Cherpion- 
La possibilité de commencer une formation en apprentissage sans employeur pendant une durée de 2 mois est déjà prévue par la loi du 24 novembre 2009. Or un grand nombre de Régions refusent de financer ce nouveau statut.

Pourquoi donc légiférer si la loi n'est pas appliquée ?

Lire la suite de Statut apprenti-stagiaire ? Lettre ouverte à nos députés et sénateurs

Si nécessaire, recruter un apprenti à mi-temps est devenu possible

Rédigé par Jean-Marie DUSSEIGNEUR - 13 juin 2012 -


La crise est un frein à l'embauche des apprentis et les pénalise. L'association France apprentissage est à l'initiative du décret n° 2012-627 du 2 mai 2012 relatif à l’accueil des apprentis dans plusieurs entreprises. 
Lire ci-dessous la proposition de France apprentissage et le décret.

Lire la suite de Si nécessaire, recruter un apprenti à mi-temps est devenu possible

Apprenties en colère

Rédigé par Jean-Marie DUSSEIGNEUR - 01 juin 2012 -


Certaines apprenties sont parfois victimes de discrimination, notamment par des TPE, lors de recrutement dans des métiers masculins (mécanique, menuiserie…).
>
En effet la réglementation du droit du travail empêchent certaines TPE (1 ou 2 salariés) de les recruter car elles renoncent à investir dans des vestiaires et WC séparés comme la loi les y oblige.
Les apprenties se trouvent ainsi exclues du monde du travail, les TPE craignant de se voir sanctionner financièrement lors d’un contrôle par l’inspection du travail en cas d'embauche.

A l’heure de la parité et de l’égalité des chances entre hommes et femmes, France apprentissage propose d’expérimenter, lorsque le cas se présente, la possibilité de supprimer par un accord au préalable et au cas par cas avec l’inspection du travail locale, toute sanction envers la TPE pour des diplômes du CAP au BAC PRO, sous réserve que l’apprentie accepte le non respect de ces deux contraintes du droit du travail.

Le renoncement, à cause d’une réglementation parfois inadaptée, d’une passion pour un métier engendre frustration et découragement des jeunes.

Un simple décret assurerait de la flexibilité à nos TPE et faciliterait grandement la recherche de contrat des apprenties concernées. 


Là où il y a une volonté, il y a un chemin.