Blog Franceapprentissage

Là où il y a une volonté, il y a chemin

La saga de l’apprentissage 2014 : pathétique et affligeante.

Rédigé par Jean-Marie DUSSEIGNEUR - 02 novembre 2014 -

Suite à une demande d’audience au premier ministre pour présenter des actions favorisant le développement de l’apprentissage, j’ai été reçu fin septembre par trois de ses conseillers.

L’idée de subventionner une plate-forme numérique, nationale gratuite spécifiquement dédiée à l’apprentissage, indépendante des partis politiques et des branches professionnelles n’a trouvé aucun écho, car ne cadrant pas avec la politique gouvernementale. L'investissement dans l'embauche des développeurs de l'apprentissage (leur écosystème) serait-il plus performant et moins onéreux que la technologie numérique que l'association promeut (nouvel écosystème à construire) pour développer et promouvoir l'apprentissage au sein des entreprises et des jeunes ?

Le financement du lancement de l'expérimentation d’un GEIFA® (Groupement d’Employeurs pour l’Insertion par la Formation en Apprentissage) a reçu également une fin de non recevoir, alors même que le projet intéresse des maîtres d’œuvre.

Est-ce la peur que le système dont la classe politique et eux-même profitent, ne s’effondre avec des idées novatrices ?

Les emplois d’avenirs sortis du chapeau des magiciens du parti socialiste est l’archétype de ce qu’il ne faut pas faire. Il l’impose quoiqu’il en coûte à la collectivité sans expérimentation. L’échec est évidemment patent.

Je reste quant à moi convaincu :

• qu’une plate-forme nationale spécifiquement dédiée à l’apprentissage, fédératrice, mutualisante, et indépendante serait une avancée majeure,

• que l'expérimentation d'un GEIFA® pourrait être une solution pour enrayer la chute spectaculaire de signatures de contrats en redonnant confiance aux différents acteurs grâce à un large mouvement indépendant des partis politiques et terriblement proches des préoccupations des entreprises. 

L’entrepreneur doit être libéré du carcan des normes, des contraintes du droit du travail et de l’oppression administrative et fiscale en lui donnant davantage de liberté sur l’embauche ou le licenciement d’un jeune. Le GEIFA répond parfaitement à cet enjeu en sécurisant l’entreprise pour lui redonner de la flexibilité et la confiance qu’elle a perdue.

France apprentissage continuera sans relâche à promouvoir ses solutions et expérimentations qui vont dans le sens de l'intérêt général de nos entreprises, nos apprentis et nos centres de formation.


Là où il y a une volonté, il y a un chemin.



#1 mardi 04 novembre 2014 @ 11:31 merci-de-rien a dit :

Bonjour, vous pouvez aussi découvrir les mesures de simplification retenues pour l'apprentissage en cliquant sur le lien http://www.merci-de-rien.com/article-93746-choc-de-simplification-pour-appr.html

Les commentaires sont fermés.